Voici les chroniques BD de Didier !

 OPAC Détail de notice L'homme qui tua Chris Kyle / Nury & Brüno

Référence au western « L’homme qui tua Liberty Valance », et traitant presque du même thème (la renommée des gens qui tuent quelqu’un de célèbre), cette BD raconte, sous plusieurs angles, l’histoire vraie du meurtre d'un héros américain. Chris Kyle, connu pour avoir été le plus grand sniper des neavy seals pendant la guerre d’Irak, a fait l’objet d’un film réalisé par Clint Eastwood (American Sniper).

C’est en se consacrant à la reconstruction des vétérans de la guerre d'Irak par la thérapie des armes à feu que Kyle rencontrera son destin : un autre neavy seals comme lui, mais raté, traumatisé et addict aux drogues, qui se paiera une célébrité en tuant Kyle et un ami à lui sur un champ de tir.

Par le prisme de cette histoire et de ces principaux acteurs (Kyle, son épouse, le meurtrier...) et à l’aide d’un graphisme très métallique, froid, les auteurs analysent les mœurs texanes : le rapport à la foi, la patrie, les armes, l’argent, la célébrité... Passionnant.

OPAC Détail de notice

Serena / Anne-Caroline Pandolfo & Terkel Risbjerg, d'après un roman de Ron Rash

Une histoire atypique ayant pour toile de fond les Smoky Mountains des années 30. La conquête de l’ouest n’est pas loin, et la crise de 29 bat son plein, engendrant une ambiance de lutte des classes.

C’est au milieu des forêts glacées que l’héritier d’une compagnie d’abattage ramène de la ville la belle et impitoyable Serena. Ce couple ambitieux va développer l’entreprise, se jouant des banquiers et avocats d’affaire, et basculent peu à peu dans la déprédation de la nature comme de leur propre personnel.

Dépassés par la dynamique perverse de leur propre couple, les deux époux se détruiront en même temps qu’ils détruiront les autres. Une œuvre sur le mal et son mystère, soutenue par un dessin minimaliste et expressif.

OPAC Détail de notice Un bruit étrange et beau / Zep

Don Marcus, moine chartreux cloîtré depuis plus de 25 ans, apprend le décès de sa tante qui le cite dans son testament. Il va devoir sortir de sa retraite pour affronter l’agitation d’un monde qu’il ne reconnaît plus, et affronter les blessures du passé.

Il fera une belle rencontre et sortira grandi de cet épisode de liberté forcée. Une histoire en demi- teinte, douce amère, entre espoir et drame, où le destin s’accomplit en quelque sorte, Le tout est servi par le trait si expressif et sobre de Zep quand il exprime une facette plus sombre et profonde de son talent. Prenant et touchant.